Blog

Prochaine étape de la crise européenne : effondrement financier mondial


La dislocation européenne se poursuit et les tensions politiques, sociales et économiques convergent vers une crise globale. Le problème de fond le plus flagrant est celui des banques qui acceptent de prendre une perte de 50% sur les obligations grecques. La perte aurait dû être de 75%, voire 80%. Il n’y a absolument aucune chance pour que la Grèce puisse surmonter ce fardeau dans un climat de ralentissement de l’économie européenne avec une population en colère.

Les meilleurs économistes du monde ont martelé depuis très longtemps que des pays plus faibles et plus petits devaient quitter l’euro, au moins temporairement. La fin de l’Europe est aussi proche que le moment où la Grèce sortira de la zone dictatoriale qui serre chaque jour le noeud coulant autour de son cou. Et si l’Irlande, le Portugal, la Belgique, l’Espagne et l’Italie ne reçoivent pas un traitement égal, ils seront tous obligés de quitter l’euro.
Attendez aussi la prochaine élection allemande. Nous allons assister à un ménage au sein du Bundestag qui sera stupéfiante. Le peuple allemand est scandalisé par ce que leurs politiciens font de leur argent !
Les pays de l’UE vont devoir augmenter la masse monétaire par le crédit et nous souffrirons de l’inflation: impensable pour les allemands encore traumatisés par Weimar de 1933 ! 

Alors la Chine va prêter de 3 à 500 milliards de dollars ? 
Non, ils ne feront jamais cela car ils créent de la richesse avec le travail et la production réelle et non en achetant des promesses de remboursement pourries des autres !
Si la Chine imprime de l’argent à prêter, la valeur du yuan tombera, et le coût des marchandises vendues à l’Europe, les Etats-Unis et ailleurs augmentera de fait. Les Chinois devront utiliser des euros en trésorerie ou devront vendre des euro-obligations. De telles initiatives pourraient être vraiment bouleversantes pour la Chine. 
Si l’aide arrive, elle sera en quantités beaucoup plus petites. 
Le défaut Grec = paralysie bancaire ?
La semaine dernière, l’effacement « volontaire » de 50% de dette grecque ne constituait pas un échec, ce qui signifie que les banques de Wall Street n’ont pas eu à payer les paris de leurs clients sur les dérivés. Cela pourrait changer, car Fitch déclare que cela constitue un défaut, donc, passage en caisse obligatoire messieurs les banquiers ! Ce qui représente des centaines de milliards de dollars qu’ils n’ont pas…
Le preuve est qu’une grande banque française qui se disait indestructible doit mettre des centaines d’employés sur le carreau alors que je sais d’une source interne que la direction a envoyé un courrier interne au personnel, il y a quelques mois « Notre établissement est suffisamment capitalisé pour faire face à toute éventualité de défaut grec« . 
Aujourd’hui, les heureux nouveaux chômeurs rassurés vont sentir cela comme une trahison.,  un aveu de faiblesse qui va faire le régal des acheteurs de CDS sur la BNP…
Les investisseurs ne sont pas dupes et commencent à s’apercevoir que les règles sont modifiées à volonté pour éviter que les administrateurs des paris (banques insolvables) soient tenus d’honorer leurs engagements bidon avec du « vrai argent sonnant et trébuchant issu du travail« .
Quand le directeur du casino est pris en flagrant délit de triche pour s’exonérer du paiement du jackpot aux joueurs, ces derniers quittent l’établissement et retournent se refaire une santé dans le monde réel…
La fraude au jeu de Monopoly bientôt découverte sur le COMEX
Les investisseurs de la planète sont donc sur le point d’aller chercher du réel, du physique, plutôt que de se faire plumer une fois de plus par la Fée(FED) Ponzi de Wall Street.
Et certains signaux annonciateurs du Grand Clash Planétaire le démontrent. Nous constatons une volonté assidue des gouvernements dopés au papier de vouloir détruire à tout prix des monnaies 5 fois millénaire à grands coups de ventes d’or par les banques centrales. Histoire de faire plonger les cours…
Malheureusement, depuis 5000 ans, aucun gouvernement (de l’empire grec à l’empire américain) n’a réussi à faire vaciller d’un poil le Gold et le Silver. Les monnaies réelles tirées de la Terre ont toujours damé la pion aux inventions monétaires humaines (la plupart du temps, dans le sang et les larmes…)
Depuis plusieurs mois, personne ne parle de la pénurie récurrente sur le SILVER dans les places d’échanges et le COMEX avance jour après jour vers un défaut de livraison de ce métal ! 
En effet, la quantité d’onces livrables est insuffisante par rapport aux contrats de promesses d’achat (contrats « futures »).
Le SILVER et le GOLD sont en situation de « déport » ou « backwardation ». C’est à dire que le différentiel entre le prix à terme (par exemple : Décembre 2011) est moins élevé que le prix actuel. 
C’est un ratio négatif. 
En d’autres termes, le métal délivré aujourd’hui coute plus cher que le métal livré ultérieurement…  ce qui est contraire au fonctionnement normal de l’écoulement des matières premières. Les acheteurs ne croient pas que le métal sera disponible, réellement à des dates ultérieures. (voyez les contrats datés ici).
Et comme le précise magistralement le Professeur Antal Fekete dans son livre édifiant « Le Retour Au Standard Or » (que j’ai dévoré en 2 soirées…). J’y ai d’ailleurs découvert qu’il ne faut pas regarder le cours de l’or mais plutôt la base réelle des quantités disponibles…Eh oui, le prix n’est rien, la valeur est TOUT…

  

Une fois enclenchée, la « backwardation » signifie que le cancer est en phase terminale. L’évaporation progressive de la confiance dans la valeur du papier monnaie ne peut plus être arrêtée. Une base négative (backwardation) signifie que les gens qui possèdent du métal ne peuvent plus être incités à s’en séparer, quelque soit l’appât.  

Ils ne croient pas que le métal physique sera là et disponible pour livraison à échéance du contrat à terme. Ils ne veulent pas être coincés avec de l’or papier (ou argent papier), qui est absolument inutile pour leur objectif de préserver leur capital. Il est trop tard désormais, la backwardation a commencé et a arrêté le libre flux de dans le système.

Ceci aura des conséquences catastrophiques. 

Peu de personnes se rendent compte que l’arrêt du commerce de l’or, qui est en train de se produire, signifie l’arrêt du commerce international. 

C’est un tremblement de terre financier mesurant 10 sur une échelle de Greenspan, ayant pour épicentre le Comex de New York, qui était auparavant domicilié dans les deux tours du World Trade Center…

Il n’est pas exagéré de dire que cet évènement va déclencher un tsunami qui va détruire la prospérité de la planète.

Les marionnettes du G20 feraient mieux de se procurer 240 pages d’intelligence économique à 19,90 € au lieu de dépenser des millions d’euros au Festival de Cannes pour jouer à faire peur au monde en arborant fièrement la dictature du « Nouveau Monde, et des Nouvelles Idées« .
Et quand la France (pays en faillite technique avec un ratio dette/PIB de 87%) se met à imprimer 7556 milliards de papier à court terme proche du taux 0, le Professeur Fekete doit se dire « Pauvres français, ils sont entrain de brûler le peu de richesse en capital et en emplois qui leur reste« . 
Suivez bien les plus grands employeurs de l’industrie française les prochains mois. Quand des dominos de cette nature tomberont, toute l’économie s’effondrera avec eux…
Vous comprendrez mieux ce que je veux dire en lisant « Le Retour au Standard Or« .
Vous comprendrez que l’économie mondiale est condamnée à exploser dans un avenir étonnamment proche… et pourtant, une solution simple en 2 étapes suffirait à éteindre l’incendie de la dette pour toujours tout en enrichissant rapidement l’ensemble des populations…
Êtes-vous prêts à la mise en garde de Mr Fekete de la page 224 qui m’a littéralement cloué sur place ? 
Pour un homme ayant dispensé des séminaires à des hauts responsables de banques centrales et de hedge funds qui utilisent l’or comme investissement,  ses conseils sont vraiment à suivre à la lettre…
Préparons-nous en suivant son sage enseignement…
Faîtes votre commentaire sur cet article en cliquant ici ou inscrivez-vous au flux RSS feed pour lire les prochaines articles sur votre lecteur de flux.
2

Commentaires

  1. BlueMan  novembre 3, 2011

    J’ai été voir les données des futures : il n’y a pas de backwardation… : les prix ne cessent d’augmenter avec le temps.
    Alors pourquoi affirmez vous que l’or est en backwardation.

    PS : l’argent n’est pas non plus en backwardation. Voir : http://www.forexpros.fr/commodities/silver-contracts

    (répondre à ce commentaire)
  2. Lionel Ségaut  novembre 4, 2011

    L’argent est en backwardation sur Janvier 2012 et plusieurs dates ultérieures, je vous l’accorde pour l’or…

    Merci pour cette remarque

    (répondre à ce commentaire)

Ajouter votre commentaire